Télétravail, confinement à domicile : solutions Internet et bonnes pratiques

Les écoles sont fermées pour endiguer l'épidémie de COVID-19 et les salariés pouvant effectuer du télétravail, poussés à le faire. Ce changement de mode de vie au quotidien va avoir des conséquences sur la qualité du réseau puisqu'une part importante de la population française va se connecter en journée avec des usages plus ou moins "gourmands".

Chez SCANI, comme chez tous les opérateurs, la bande passante est partagée. Mais chez SCANI, on va prendre un peu soin de vous et vous expliquer les tenants et aboutissants :

Pour faire simple : plus il y a d'utilisateurs qui se connectent au même moment dans leur secteur et génèrent du trafic, plus le débit se ralentit. Mais ce ralentissement n'est pas obligatoirement conséquent ni même visible en fonction de l'usage : afficher des pages web ou relever des mails ne pose aucun problème et n'est pas "sensible" pour l'utilisateur. Il n'en va pas de même pour d'autres usages. Au delà du réseau SCANI maillé et local, sur Internet, des engorgements peuvent aussi survenir en fonction du taux de connexions et des usages. Nous vous donnons donc quelques pistes et solutions que nous mettons en œuvre pour conserver un Internet par SCANI "solide",  vous permettant d'utiliser les services dont vous avez besoin… au mieux.

  • Votre Wifi n'est pas illimité — comme tout accès Wifi —, il est partagé entre tous les accès de votre domicile et peut saturer, bien plus que l'accès SCANI. Si trop de terminaux génèrent un trafic important dans votre domicile en même temps, vous pouvez subir de forts ralentissements causés par la limite du débit de votre Wifi. Bonnes pratiques : pendant votre télétravail, évitez de laisser les enfants visionner des vidéos en ligne. Privilégiez de regarder des vidéos collectivement : une seule vidéo est deux fois moins gourmande que deux vidéos… Et puis être en famille devant un même écran, c'est plus sympa que chacun devant le sien et ça peut amener tout un tas de discussions !
  • Visioconférence : contacter des proches et les voir est important, mais si ce n'est pas indispensable, privilégiez l'audio seul. Vérifiez toujours qu'aucune machine n'est en train de télécharger ou lire des vidéos en ligne pendant votre visioconférence/audioconférence.
  • Évitez les pièces jointes trop lourdes par mail, mais aussi par smartphone : envoyer des vidéos sur Snapchat, Facebook, twitter etc, n'est pas indispensable en période d'épidémie et de confinement. Vous participerez ainsi à la "bonne hygiène" du réseau (en évitant de l'encombrer avec des fichiers très lourds et d'importance faible). Vous éviterez aussi de ralentir votre connexion à domicile si d'autres sont en train de travailler sur Internet.
  • Privilégiez le texte à l'audio et l'audio à la vidéo. "Un dessin vaut milles discours" n'est pas toujours vrai !
  • Nous réfléchissons à l'installation de serveurs de discussions en mode texte mais aussi en mode vidéo, placés de façon stratégique sur le réseau SCANI pour qu'ils soient au plus près des utilisateurs et n'engorgent pas le réseau Internet. Nous indiquerons bientôt aux membres de SCANI des zones concernée comment les utiliser.
  • Si vous voulez quand même vous faire un bon film, privilégiez les services qui permettent de télécharger d'abord et de visionner ensuite : vous n'aurez pas l'agacement du film qui "plante" en plein milieu et vous solliciterez le réseau plus fortement mais moins longtemps.

De manière générale, les heures creuses sur le réseau sont entre minuit et 8h du matin (à privilégier, donc) et les heures de pointe entre 18h et 23h (à éviter, donc).